Les déplacés d’Abyan tentent de se faire entendre